Allergènes - info3000

Le jardin de ceux qui sèment.
Hiver 39
Aller au contenu

Allergènes

Bien-Être
Le gel antibactérien ou les risque du TOUT aseptisé
Peut-être que vous avez toujours sur vous un flacon de gel antibactérien, persuadé(e) qu’il vous protège des virus et champignons en tout genre ? Et si vous faisiez fausse route ?                                               
En effet, les gels hydro-alcooliques sont vraisemblablement plus dangereux que les bactéries dont ils nous protègent. En cause : le triclosan (v. ci-contre).
 
Autre composant controversé présent dans le gel, le bisphénol A qui est lui aussi classé dans la catégorie des perturbateurs endocriniens.

Préférez toujours un savon saponé à froid.
Les nettoyants ''intimes''
Le vagin est incroyablement bien constitué puisqu’il a une fonction autonettoyante grâce à ses sécrétions. Voilà pourquoi vous devez éviter les douches vaginales, de même que les nettoyants intimes. Car ils bouleversent l’équilibre bactérien et le pH naturel de votre flore.
D’autre part, ces produits augmentent les risques de développer des mycoses et des vaginoses. En effet, même doux, les nettoyants intimes sont trop abrasifs pour une zone aussi sensible.                                 
L’usage de ces produits provoquent davantage de risques, sans compter qu’ils ne sont pas exempts de substances chimiques comme les tensioactifs.

Tampons et serviettes hygiéniques
Vous utilisez depuis l’adolescence tampons et serviettes, mais vous pourriez le regretter.
En effet :
 - Ces produits menstruels sont composés de : glyphosate (pesticide), dioxine (substance cancérigène), parfums synthétiques… Tous ces résidus toxiques se retrouvent dans vos dessous, voire directement à l’intérieur de vos parties intimes.
 - Le tampon absorbe également vos « bonnes » sécrétions vaginales. Cela a pour conséquence de détruire votre protection naturelle, au point d’entraîner des infections à répétition, des mycoses ou des irritations.
 - Le tampon facilite la prolifération de la bactérie Staphylococcus aureus, qui provoque le syndrome du choc toxique (SCT). Cette bactérie peut mener à l’amputation, voire, dans le pire des cas, au décès.
Et pour finir, des filaments de fibre de tampon ont été retrouvés dans les muqueuses vaginales et les trompes de Fallope de certaines femmes.
Des liens avec le cancer du col de l’utérus, l’endométriose et certaines stérilités ne sont donc pas à exclure.




Produits à bannir de votre salle de bains !
 
Les produits nocifs pour votre santé sont partout : nourriture, vêtements, produits ménagers… Sans oublier votre salle de bains : au bord du lavabo, à côté du pommeau de douche ou dans vos placards… Voici une liste de produits cosmétiques composés de produits toxiques. Une façon de vous rappeler que vous devez choisir vos soins avec vigilance, car vous en utilisez certains plusieurs fois par jour.

Les dentifrices ou la contamination silencieuse
Vous utilisez du dentifrice matin et soir, 7 jours sur 7, pour une dentition saine et belle. En réalité, ce produit érode lentement l’émail de vos dents et l’épaisseur de vos gencives. Car toutes les marques conventionnelles mettent des produits chimiques dans leur dentifrice. Or cette intoxication silencieuse a des impacts non négligeables sur votre santé.
En voici, un aperçu :
Le fluor, pourtant classé substance dangereuse prioritaire en Europe, depuis 2013. En effet, c’est un perturbateur endocrinien, il augmente le risque de cancer, perturbe votre système immunitaire.
Le triclosan est une molécule très nocive. Comme le fluor, il a des effets indésirables sur votre équilibre hormonal, mais aussi sur votre thyroïde. Il renforce votre résistance aux antibiotiques, et il est très toxique pour les écosystèmes aquatiques.
Le propylène glycol remplace la glycérine, et l'industrie aéronautique s’en sert également comme antigel...

Les crèmes anti-âge industrielles ou la fausse promesse chimique
Soyez tout aussi attentif/ve à ce que vous mettez sur votre visage. En effet, les soins antirides industriels sont saturés de composants toxiques. Et comme souvent, la liste des ingrédients (liste INCI) est une suite de noms imprononçables, qui cachent trop souvent des perturbateurs endocriniens, des allergisants, des produits cancérogène…
Il existe cependant des marques naturelles et « bio » qui se focalisent sur l’efficacité des principes actifs dans les crèmes anti-âge.

Les déodorants impliqués dans le cancer du sein
Ce sont les sels d’aluminium, présents dans 9 déodorants sur 10, qui sèment le trouble. En effet, selon une étude réalisée par l’université de Genève, les cancers du sein se développent de plus en plus près des aisselles. Et la pierre d’alun ? Il y a peu, elle était encensée, pour remplacer les déodorants conventionnels à base d’aluminium, mais elle est désormais critiquée.
 Car il existe 2 catégories de pierre d’alun – naturelle et synthétique – et chacune subit un procédé chimique plus ou moins important. C’est la version synthétique qui s’avère être la plus dangereuse pour votre santé. Pour avoir une pierre d’alun non-nocive et non-toxique, vous devez opter pour la pierre d’alun kalunite garantie sans hydroxyde d’aluminium.

Les gels douche
Vous avez peut-être remarqué ces derniers temps qu’aucun produit cosmétique ou presque n’échappe à la « vague naturelle ». Noms latins, fruits et fleurs sur l’emballage, flacons blanc, vert, transparents… Des détails mis en avant sur des produits certifiés bio, mais aussi sur les soins conventionnels.Mais derrière ces emballages et ces slogans (vive le greenwashing !) se cachent parfois des substances indésirables, dont certaines s’avèrent même toxiques.
Comme pour les crèmes, les industriels ont retiré les parabènes, désormais reconnus comme dangereuses par les consommateurs. Mais les nouveaux conservateurs, comme le phenoxyethanol, présentent des risques pour le foie et la reproduction.
 
A long terme, les gels douche peuvent provoquer des réactions cutanées (irritations, allergies ou photosensibilisation), mais pas uniquement. En utilisant régulièrement un gel douche, ses ingrédients chimiques s’infiltrent dans votre corps (urine, sang, lait maternel, cordon ombilical…). D’autre part, les ingrédients contenus dans les gels douches pourraient également augmenter les risques de contracter un cancer de type hormonal ou des troubles de fertilité.
Quelques liens:
https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-cosmetiques-des-substances-indesirables-dans-400-produits-n24514/  
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=allergenes-dans-nos-cosmetique-allergenes-les-cosmetiques-non-epargnes
https://www.bienetre-et-sante.fr/savoir-allergenes-cosmetiques/
3000
Retourner au contenu